Vous êtes ici » Accueil » Chantal LEHMANN » Actualités » L’intolérance au lactose, facteur contraignant pour l’élimination des (...)

Actualités

L’intolérance au lactose, facteur contraignant pour l’élimination des toxines

Touchant une population très majoritairement adulte, l’intolérance au lactose intervient lorsque le corps humain n’est plus capable de digérer le lait ou certains produits laitiers. L’adoption d’un régime à base de laits végétaux permet l’élimination des toxines apparues avec cette pathologie plus répandue qu’il n’y paraît.

L’intolérance au lactose et ses répercussions sur l’organisme

L'intolérance au lactose

Avec l’âge, le corps ne parvient plus à éliminer les toxines du lait

Le lactose est le nom donné au sucre présent dans le lait. Il ne peut être assimilé sous sa forme première par le corps humain et doit être dégradé au niveau de l’intestin grêle en deux autres molécules pour nourrir l’organisme : le galactose et le glucose. L’enzyme digestive qui permet cette transformation est appelée lactase.

Le lactose non digéré est transformé par la flore microbienne colique en acide lactique, dont on retrouve des quantités importantes dans les selles.
La lactase apparaît peu après la naissance. Sa présence atteint son maximum après quelques semaines puis diminue progressivement, parfois jusqu’à des taux très bas.

À l’âge adulte, l’activité de la lactase est réduite à 90%. L’intolérance au lactose naît chez les personnes qui continuent à consommer du lait alors que cette enzyme est absente ou n’assume plus sa fonction. Le lactose lui-même peut alors être considéré comme une toxine s’il se trouve dans le sang.

En effet, chez certaines personnes, le lactose peut être métabolisé par les bactéries intestinales en l’absence de lactase. Celles-ci donnent naissance à d’autres produits de fermentation et agents toxiques tels que les acétaldéhydes, le diacétyl, l’éthanol, l’acide formique, le méthane et d’autres toxines diverses.
L’élimination des toxines présentes dans l’organisme à cause du lactose nécessite de stopper toute consommation de lait ou de produits laitiers en contenant.

Si 75 % des êtres humains sont intolérants au lactose, seuls 35% des adultes européens ont du mal à digérer le lait de vache. Les pays d’Europe du Nord et les populations nomades d’Afrique sont les moins touchés par le phénomène. La toxicité du lait de vache est considérée comme responsable de beaucoup de pathologies par certains spécialistes.

Les symptômes de l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose atteste de l’absence totale ou partielle dans l’organisme de lactase assurant soit le processus de digestion du nutriment, soit sa métabolisation. Elle peut se déclarer à tout âge.

L’intolérance au lactose ne suscite pas de réaction du système immunitaire mais provoque l’apparition de certains symptômes qui compromettent une bonne qualité de vie et engendrent parfois des troubles plus graves en raison de l’incapacité de l’organisme à éliminer les toxines :

  • ballonnements,
  • diarrhées,
  • nausées,
  • coliques,
  • douleurs abdominales,
  • déshydratation importante chez le nourrisson suite à des diarrhées sévères.

Afin de contrer tous les effets négatifs provenant de l’intolérance au lactose et de procéder à l’élimination des toxines qui se répandent dans la circulation sanguine, remplacer les produits laitiers classiques par des laits d’origine végétale est la solution tout indiquée.

Un régime adapté à l’élimination des toxines

Les laits végétaux

Comme l’intolérance au gluten, l’intolérance au lactose est néfaste pour l’équilibre énergétique du corps. Les régimes alimentaires à base de laits végétaux évitent ainsi à l’organisme un travail superflu lié à l’élimination des toxines apparaissant parfois avec la consommation de lait de vache ou d’origine animale.

Un lait végétal se présente sous la forme d’une boisson non laitière à base d’ingrédients végétaux. Riche en vitamines et sels minéraux, il en existe de multiples variétés exemptes de caséine, de lactose et de cholestérol.

On en trouve à base :

  • de soja,
  • de riz,
  • d’avoine,
  • d’amandes,
  • de noisettes,
  • de noix,
  • de châtaignes,
  • de quinoa,
  • de sésame,
  • de tournesol,
  • de millet,
  • de chanvre,
  • de souchet,
  • d’orge,
  • de kamut,
  • d’épeautre,
  • etc.

Les laits végétaux peuvent être consommés en tant que boisson et servent également pour diverses préparations culinaires. Au petit-déjeuner, en cuisine ou en pâtisserie, ils peuvent être utilisés dans la préparation de nombreuses recettes.

Soja, avoine, amandes

Voici les principaux laits végétaux loués pour leur vertus nutritives et détoxifiantes.

Le lait de soja, très digeste

Le lait de soja est probablement l’un des laits végétaux les plus connus. Léger, onctueux et très digeste, son goût nature s’adapte parfaitement aux plats salés. Il est riche en protéines et, comme les aliments macrobiotiques, reconnu pour ses propriétés antioxydantes qui aident à l’élimination des toxines et diminuent les risques de problèmes cardio-vasculaires.

Attention : le lait de soja est dépourvu de vitamine D et de calcium. Il est donc recommandé de manger des légumes tels les poireaux ou les artichauts en parallèle. Il inhibe par ailleurs les hormones thyroïdiennes et ne doit pas être consommé en quantités en cas d’hypothyroïdie.

Le lait d’avoine, tonifiant

Offrant une saveur légère, douce et agréable, le lait d’avoine est très tonique et riche en glucides, en calcium et en fibres.

Dépourvu de cholestérol et de lactose, il s’avère excellent pour la santé. Il possède très peu d’acides gras saturés et constitue un véritable stimulant pour le cerveau. Ses propriétés régulatrices de la glycémie et du taux de cholestérol sanguin sont également connues. On lui reconnaît également quelques vertus antistress.

Le lait d’amandes, idéal pour la croissance

Le lait d’amandes est l’un des substituts idéaux au lait de vache en cas d’intolérance au lactose. Il est très digeste et nutritif, jouant par ailleurs un rôle d’antiseptique pour les intestins et protège la flore intestinale, un peu à l’instar des probiotiques. Riche en calcium, phosphore, fer, fibres, potassium et vitamine E, il est recommandé pour la croissance des enfants en en cas de convalescence.

Contenue dans l’amande, l’émulsine est une enzyme qui facilite enfin la digestion des céréales.

L’intolérance au lactose fait souvent partie des soucis liés à l’âge. En général, une consommation raisonnable de lait et de beurre ne pose pas de problème à la plupart des personnes. Certains produits laitiers tels que les fromages à pâte dure sont dépourvus de lactose et demeurent une source appréciable de calcium.

Soin

Réservez dés maintenant

Témoignages

LB
" Bonjour Chantal, Juste (...)

Lire plus
Toutes les vidéos

Panchakarma Cure Ayurvédique : une détoxification naturelle de l’organisme ultra efficace

29 décembre 2016

Impliquant stress, fatigue, pollution et mauvaise hygiène de vie, les conditions d’existence dans la société moderne sont propices à l’accumulation des toxines dans le corps, aux mauvaises émotions, voire à la dépression. Il existe pourtant (...)

Lire plus Toutes les actus

Espace Chantal Lehmann

Les soins et massages holistiques Chantal LEHMANN se délivrent uniquement sur rendez-vous dans les espaces de soin Chantal LEHMANN. Nous vous recevons dans l’atmosphère confidentielle et raffinée d’appartements de standing. À découvrir : le nouvel espace de soin au 6 rue du Mont Thabor à Paris 1er dés septembre !

Lire plus

partager

restons connectés !